LE STADE RENNAIS (B) DOMINE LE STADE MALHEBE DE CAEN (B), 4 A 2, EN MATCH DE PREPARATION A JAVENE :

2018-2019
News
LE STADE RENNAIS (B) DOMINE LE STADE MALHEBE DE CAEN (B), 4 A 2, EN MATCH DE PREPARATION A JAVENE :

Publié il y a 2 mois

LE STADE RENNAIS (B) DOMINE LE STADE MALHEBE DE CAEN (B), 4 A 2, EN MATCH DE PREPARATION A JAVENE :

Samedi 11 Août 2018, les deux équipes réserves de clubs professionnels de Ligue 1, évoluant en National 3, se sont opposées amicalement sur le gazon synthétique javenéen, pour une ultime répétition générale, avant la reprise de leur championnat respectif dans une semaine. Devant plus de 400 spectateurs, dés les premières minutes, ce sont les stadistes qui se montreront plus entreprenants, au cours de ces débats se déroulant plutôt sur un faux-rythme surtout pendant 10 minutes. En effet, ces derniers  mettaient notamment en évidence de meilleures qualités techniques individuelles, pour asseoir une réelle emprise et domination territoriale incessante sur le jeu. D’ailleurs, celle-ci se vérifiera très vite en étant récompensée par une ouverture du score précoce de Rutter mais logique de la part des hommes de Julien Stéphan, dés la 11ème minute. Effectivement, par rapport à la tournure des événements, ce scénario semblait tout à fait légitime, car les malherbistes paraissaient légèrement timorés et craintifs, sans grande inspiration pendant toute la première période. Cependant, sur une action fugace, les protégés de Fabrice Vandeputte égaliseront contre le cours du jeu, à la 17ème minute mais cela n’empêchera pas pour autant les bretons de reprendre immédiatement leur marche en avant, en demeurant assez incisifs et plus créatifs offensivement. C’est pour cette raison qu’à juste titre, ils inscriront deux autres buts aux 33è et 35ème minute, grâce à Méhadji puis N’Kada, afin d’avoir deux unités d’avance méritées au tableau d’affichage, à la mi-temps, au regard de leur investissement général et collectif.

En seconde mi-temps, les normands revenaient sur le rectangle vert avec de plus belles intentions en faisant davantage déjouer leurs adversaires, grâce à une domination constante notable dans l’entrejeu sur la quasi-totalité du deuxième acte. Néanmoins, les rennais faisaient preuve d’une certaine quiétude défensive remarquable pour maîtriser au mieux, les différents assauts adverses devenant répétitifs et en réalité, la réduction de l’écart normande, à la 84ème minute, ne donnait véritablement pas l’impression de changer la donne, dans cette rencontre d’un bon niveau footballistique, où certains joueurs pros ont pu étalonner leur talent pour la plus grande joie du nombreux public. Bien au contraire, c’est une nouvelle fois, le Stade Rennais qui aura le dernier mot,  en scellant définitivement le sort de la confrontation par N’Kada qui réalisait ainsi le doublé, lors du temps additionnel  (93è).

En conclusion, nous dirons que sur l’ensemble du match, le succès rennais s’avère parfaitement logique, aux dépens de calvadosiens manquant cruellement de pugnacité et d’idéologie créative. (En photo, les deux équipes lors de la cérémonie protocolaire)

 


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter