ELIMINATION DE L’EQUIPE FANION EN COUPE MAXIME PORTIER :

2018-2019
News
ELIMINATION DE L’EQUIPE FANION EN COUPE MAXIME PORTIER :

Publié il y a 1 mois

ELIMINATION DE L’EQUIPE FANION EN COUPE MAXIME PORTIER :

Dimanche 14 Octobre 2018, lors du 2ème tour de l’épreuve départementale, l’USBJ s’est inclinée 5 à 4 aux tirs aux buts à Châteaubourg/Saint Melaine A (D1), 2 à 2, à la fin du temps réglementaire puis 3 à 3, après prolongations. (2 buts de Kévin Martinais et 1 d’Elie Laurence). Face à une formation castelbourgeoise, extrêmement motivée, les joueurs d’Arnaud Dupas n’auront malheureusement pas su faire respecter la hiérarchie, à cause notamment d’un manque de cohésion au milieu de terrain, et de créativité pour avoir l’espoir de déstabiliser les locaux montrant un plus bel enthousiasme et une meilleure conviction dans tous les domaines. Cependant, le contenu de la prestation visiteuse, fut loin d’être déméritante, avec de temps à autres quelques bons mouvements offensifs. Toutefois, sur l’ensemble du match, ces derniers se révélaient trop peu répétitifs, pour avoir un réel impact positif sur le résultat final. De plus, comme le jeu déployé par les coéquipiers d’Alain Roumani semblait souvent de trop faible intensité avec des enchainements collectifs peu rythmés, les locaux réussissaient tant bien que mal, à offrir une belle résistance aux pensionnaires de R3, qui démontrait peut-être une moins belle sérénité défensive qu’à l’accoutumée. Cela dit, on notera tout de même que malgré des performances, en demi teinte, ces dernières semaines, les protégés de Philippe Donini ne se découragent pas, en faisant preuve de combativité, à défaut de proposer un style de jeu plus limpides et spectaculaire comme lors de l’exercice 2017/2018. Ceci dit, au cours de cette opposition hachée par une accumulation de fautes de chaque côté, c’est l’équipe la plus audacieuse et plus persévérante qui l’a emportée au bout du suspense, à l’issue de la fatidique séance des tirs aux buts.

Désormais, en conclusion, nous dirons que l’USBJ peut avoir le regret de ne pas avoir su faire totalement la différence au tableau d’affichage, en évoluant en supériorité numérique pendant près de 40 minutes, en fin de partie. Il va donc falloir apprendre à être plus solidaire défensivement à des moments stratégiques dans ce genre de débats où l’impact physique est mis à rude épreuve, afin de se montrer plus performant prochainement dans l’unique compétition restant à disputer cette saison, à savoir le championnat de R3. Avec un peu de persévérance supplémentaire, la confiance reviendra à nouveau d’actualité et les succès s’enchaineront assurément très vite. Une réaction est donc attendue, dés dimanche prochain, à l’occasion de la réception de l’AGL/Drapeau de Fougères (B), qui est certainement l’ogre du groupe. (En photo, Alain Roumani)


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter